Vous êtes ici : Accueil > Asperges > Plantation > Le sol

Plantation

Le sol

Les meilleurs résultats sont obtenus dans des sols LEGERS et PROFONDS, drainant bien :
- LÉGERS : Sols sableux, sablo-limoneux ou sablo-argileux ( moins 20% d’argile), présentant :

* un faible risque d’asphyxie des racines (le système racinaire de l’asperge craint l’asphyxie liée aux excès d’eau et au compactage). Ainsi, les sols tourbeux sont peu propices à l’asperge.

* Un bon réchauffement (--->préocité + rapidité de pousse = tendreté).

* Une texture légère et une absence complète de cailloux et de graviers pour une qualité de turion (rectiligne) en asperge blanche (les asperges vertes supportent des terres plus lourdes et légèrement caillouteuses).

* Un taux d’argile < 10 % (un taux supérieur augmente l’amertume des turions).

- PROFONDS ---> sols permettant un enracinement profond (couche de sol arable > 60 cm).

Il faut connaître le niveau du plan d’eau le plus élevé : il ne doit pas remonter au-delà de 80 cm et si possible 1 m. Sinon la mise en place d’un dispositif de drainage est nécessaire associé à un réseau de fossés entourant la parcelle.

Il faut réaliser une analyse de sol complète pour contrôler la texture du sol et prévoir la fumure de fond (a réaliser pour l’horizon 0-60 cm, là où se trouvent les racines).

Le pH peut osciller entre 6 et 7.5 et devra être relativement uniforme jusqu’à 40 cm de profondeur. En terrain sableux, le pH ne doit pas excéder 7.5 (l’excès de calcaire pouvant entraîner le blocage de certains éléments tels que le bore).